• Caroline Minic

Anecdote de traductrice - épisode #1






« Il s’arrêta à un supermarché pour acheter un téléphone rechargeable et un bar chocolaté – rien à foutre, il était en cavale ! Il avait besoin d’un supplément de calories et… et puis peu importait la raison ! »

(Avis de tempête - À malin, malin et demi #3 | Lisa Henry et J.A Rock)





Quelque chose vous interpelle dans ce premier jet ?

Willy Wonka serait-il passé par là ? Notre héros est-il tellement en manque de chocolat qu’il n’a su se contenter d’« une petite barre » ?


Eh oui, tu as beau avoir eu ton diplôme de langue, être une traductrice certifiée et, de surcroît, être une correctrice professionnelle, quand tu traduis (voire quand tu écris), tes doigts tapent plus vite que ton cerveau s’enclenche ! Par ailleurs, le cerveau anticipe la lecture, c’est ainsi que certaines fautes, pourtant flagrantes, peuvent ne pas vous sauter aux yeux.

C’est pourquoi une relecture et une correction sont indispensables ! (Et cela, même pour les traducteurs et auteurs déjà publiés !)

  • Black Facebook Icon

© 2020 by Caroline Minic